Des idées de (jeunes) génies

Les collégiens primés été récompensés par des diplômes et bons d'achat offerts par le foyer socio-éducatif du collège. Photo DRDans le cadre d’un micro-projet initié par leur professeur d’allemand, les élèves de 4e bilangue du collège Nathan-Katz de Burnhaupt-le-Haut ont réalisé plusieurs ingénieuses inventions. Trois d’entre elles ont été primées : la plus innovante, la plus originale et la plus amusante.

Les élèves de 4e bilangue du collège Nathan-Katz ont quelque chose de Géo Trouvetou, ce personnage de fiction, inventeur prolifique, de l’univers des canards, créé au début des années 1950 pour les studios Disney.

Les inventions qu’ils ont réalisées dans le cadre du micro-projet Der beste Erfinder, initié par leur professeur d’allemand, Valérie Dibourg, n’ont rien à envier à l’ingénieux palmipède. En fait, ce micro-projet s’inspire du concours Jugend forscht, qui existe en Allemagne depuis le milieu des années 1960.

Après avoir réalisé un exposé sur les trouvailles existantes d’inventeurs allemands, les collégiens ont enfilé leur costume d’inventeur et fait marcher leurs méninges et imagination pour concevoir leur propre invention inédite.

Innovant, originale et amusant

Répartis par groupes de deux ou trois, les 28 élèves de 4e bilangue ont ainsi réalisé 20 inventions qui ont été jugées par un jury composé du principal-adjoint Christian Frey, de la professeure de mathématiques Marie-Anne Schreck, du professeur d’histoire Bertrand Risacher et du professeur de musique Gabriel Steger. Les jeunes chercheurs-inventeurs ont reçu leur prix le vendredi 1er avril.

Le premier prix, celui de l’invention la plus innovante, a été décerné à Emma Brebbia, Anaïs Gaschy et Louise Papirer pour « Das musicalische Kissen », un cousin qui émet une douce musique lorsque l’on pose sa tête dessus et permet donc de s’endormir sereinement.

Le deuxième prix est allé à Samuel Diot et Anthony Kirscher. Leur « Smart Stifft », un stylo émettant un bip lorsque celui qui l’utilise fait une faute d’orthographe, a été jugé invention la plus originale. En période de réforme de l’orthographe, il fallait y penser…

Enfin, c’est Emma Kien, Anissa Sizere et Léa Zinoune qui ont reçu le troisième prix, celui de l’invention la plus amusante pour leur « Minuten Frisur », un casque qui coiffe automatiquement celui ou celle qui le porte.

Les efforts et talents de chacun de ces génies en herbe ont été récompensés par des diplômes et bons d’achat offerts par le foyer socio-éducatif du collège.

Cette entrée a été publiée dans Burnhaupt-le-Haut, Enseignement/Education, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire